L'art langage universel

Extraits d'articles

Dans votre galerie d’œuvres, l’on y retrouve vos deux styles artistiques complètement différents l’un de l’autre. Qu’est-ce qui a amené chez vous ce changement majeur ?

Je crois que c’est la Vie qui m’a conduite peu  à peu vers l’abstraction. Durant pas mal d’années, les paysages, les scènes de la vie quotidienne étaient mes principales sources d’inspiration. Je croquais au pastel et fusain, mes motifs au cours de mes voyages et je les mettais ensuite sur la toile. Recherche du « bonheur » au travers de mes rencontres et de la découverte constante de nouvelles contrées. Recherche du pays où on arrive jamais… Au fil du temps, en retournant dans des endroits déjà connus, je prenais conscience que tout avait changé et, bien sur, ce changement commençait par moi-même. Je m’interrogeais : pourquoi fixer les instants si fragiles, si vivants et si fugitifs ? Je préférais ne pas en perdre une seconde et les vivre pleinement plutôt que de les fixer sur la toile. Et puis la Nature est si grandiose que je ne me sentais plus capable d’aller au-delà de cette perfection! Je me suis arrêtée plusieurs mois de peindre et j’ai découvert la maladie d’Alzheimer, au travers de ma Mère bien aimée. Cette expérience m’a confortée dans ma nouvelle démarche, celle de l’abstraction : le souvenir n’existe pas,l’apparence des Êtres et des lieux ne sont qu’illusion, l’essentiel est permanent mais non cernable, cet essentiel va au-delà de l’apparence connue. Au travers de cette maladie j’apprenais que l’Amour existe au-delà de toutes références connues. Les couleurs, les rythmes, les pleins et les vides suscitent l’émotion, nous emplissent le cœur et ce dans un langage universel.

Le bonheur est à l’intérieur de nous même et ne varie pas avec l’endroit, le climat ou l’apparence des lieux. Ma peinture abstraite est pour moi comparable à la musique car il s’agit de trouver les «notes » justes. Chaque couleur est là pour participer à la vibration harmonieuse de toute la toile : pas question de faire « joli » en ajoutant un élément, une couleur, mais simplement trouver les «bons accords».

Votre carrière a déjà un long cheminement, en êtes-vous satisfaite, avez-vous un plan pour l’avenir, des rêves à réaliser ? Des rêves pour l’Art et les artistes ?

Satisfaite ? un bien grand mot ! oui satisfaite au niveau de la progression de mon travail, mais je traverse bien souvent des périodes de doute et je me remets sans cesse en question. C’est à chaque fois la même chose, lorsque je termine une toile et que je suis « satisfaite », j’en recommence aussitôt une autre et là, c’est une nouvelle aventure avec tous les risques que cela comporte, car rien n’est acquis ! L’avenir, pour moi n’existe pas, j’essaie de vivre pleinement le présent, car j’ai remarqué qu’en me projetant vers l’avenir, c’est aussi le risque d’imaginer, de rêver et donc le risque d’une éventuelle déception. La Vie pour moi, c’est le présent, la seule réalité, bonne ou mauvaise, mais qui s’impose à moi. Pour l’Art et les artistes, j’aimerai plus d’ouvertures, moins de sélection par rapport au « Marché » car je pense que l’Art est autre chose qu’une histoire de gros sous ! Bref, plus d’opportunités pour que nous sortions nos œuvres de nos ateliers ! Plus de facilitées pour arriver à exercer notre passion, en un mot plus de place pour l’Art 
dans notre société.
 
Côté Arts
La pratique d'un art quel qu'il soit devient, à partir d'un certain dépassement, une aventure. Pour Fabienne LÖPEZ, cette aventure est assurément très exaltante. D'un art traditionaliste, elle est passée à une écriture beaucoup plus analytique dans l'esprit de l'abstraction cubisante. A l'instar d'un LANSKOY (1902-1976), elle matérialise ses inspirations en abordant des territoires plastiques inconnus du grand public mais complètement accessibles à la compréhension voir l'intimité des œuvres. Une dialectique au confort intellectuel évident et qui ne peut que fédérer l'adhésion du collectionneur.
Philippe AMIEL - N° 34. 3ème Trimestre 2005, Côté Arts, Magazine des Arts et des Antiquités,
Catalogue 2009

Fabienne LÖPEZ est une artiste qui a un énorme bagage professionnel derrière elle et une expérience pertinente au niveau des expositions à l’étranger (sur trois continents). Ses distinctions prouvent que son talent a été reconnu et que ses œuvres sont très appréciées. Elle a débuté au Canada en 2007, près de 30 ans après sa toute première exposition. C’est une artiste établie, qui est en train de faire ses marques au Canada et qui a une maturité artistique qui la rend extrêmement intéressante pour tous les collectionneurs et les amateurs d’art avertis. C’est une valeur sûre sur le marché de l’art international.

Extrait du Catalogue d’exposition de La Grande Exposition Internationale d’Art Zoom, édition 2009 - ISBN 978-2-923622-02-6

 

Communiqué de presse

Jeudi 5 avril 2018


Exposition 


Fabienne LÖPEZ, Peintre

5 MAI - 1er JUILLET 2018

Vernissage > Samedi 5 mai 2018 à 16h30


Parc Phoenix – Salle Floréal & Prairial

405, Promenade des Anglais – Nice



 Du 5 mai au 1er juillet  2018 au Parc Phoenix, la Ville de Nice vous invite à découvrir l’exposition de Fabienne LÖPEZ, Artiste peintre. Le vernissage se tiendra le 5 mai 2018 à 16h30 en présence de l’artiste.


D’origine bolivienne l’artiste a établi son atelier à Callian. 

Depuis ses nombreux voyages et sa quête de « bonheur » et de nouveaux horizons,  l’artiste a expérimenté plusieurs styles artistiques. 


Chemin faisant, la joie des nouvelles rencontres et des petits bonheurs entrevus, ont laissé place au constat par l’artiste, de la fragilité et de la fugacité des expériences vécues. 

Elle prend alors conscience de la préciosité de l’instant présent. C’est alors que, dégagée de ses croyances et de ses attentes, elle laisse évoluer sa peinture vers l’abstraction.


 … « le souvenir n’existe pas, l’apparence des êtres et des lieux ne sont qu’illusion, l’essentiel est permanent mais non cernable, cet essentiel va au-delà de l’apparence connue. »…


Sa peinture joue à présent à trouver les  « notes » et les « bons accords », chaque couleur participe à la vibration harmonieuse de toute la toile. 


Adresse du site : www.fabiennelopez.com





Créé avec Artmajeur